RADIOHEAD - the King of Limbs  (ALBUMS) posté le mercredi 06 juillet 2011 00:45

radiohead, the king of limbs

Blog de blinkinglights :blinkinglights, RADIOHEAD - the King of Limbs

 .

Rapidement expédié parmi d'autres disques dans un Speed Trials sur le Golb (sans même l'honneur d'un Top of the Flops), une moyenne tout pile (quel symbole !) sur le CDB, le dernier album de Radiohead a été placé chez de nombreux blogueurs dans les disques  instantanément oubliés là où il y a quelques années la bande à Thom aurait régné sans partage sur l'ensemble des charts du net. On serait bien en peine ici d'être original en couronnant cet album Roi de 2011, ou en le condamnant aux Limbes des daubes de l'année, puisque the King of Limbs n'a pas provoqué chez moi le moindre sentiment. De la part d'un groupe qui m'émeut depuis presque vingt ans, c'est quand même une énorme déception. Je n'ai pas changé d'avis sur In Rainbows, que je trouve beaucoup trop dispersé (sur deux disques en plus) et inégal pour être bon, et que je n'écoute jamais tant dans la catégorie « synthèse du savoir-faire de Radiohead » Hail to the Thief lui est supérieur, mais au côté de plages alambiquées  prises de tête se trouvaient quelques pépites prouvant que le groupe majeur de ma génération avait encore des choses à dire (je ne me lasse pas par exemple de « Videotape »).  The King of Limbs est un disque plus cohérent, à l'univers mieux défini (plutôt électro), mais un univers où il ne se passe pas grand-chose.  Un fond sonore plaisant sans erreur et sans génie, une démonstration technique imparable mais sans âme, dont les meilleurs moments rivalisent à peine avec les B-Sides de la grande époque.

 

Du coup, on peut se demander si le groupe Radiohead a encore une raison d'être. La question est loin d'être nouvelle : je me rappelle d'une interview à la sortie d'OK Computer où le journaliste questionnant le groupe sur leur manière de composer s'était vu répondre par l'un des musiciens « Thom apporte une chanson magnifique et nous on la gâche » ; ou encore ces débats de fans pour savoir une bonne fois pour toutes à quoi servait Ed O'Brien.  La différence, c'est qu'aujourd'hui la question est légitime, puisque Thom Yorke et Phil Selway ( !) ont chacun sorti un album solo bien meilleur que the King of Limbs...  On peut bien sur penser que cet album n'est qu'un faux pas, qui sera vite oublié à l'écoute du prochain disque du quintet d'Oxford. Ou faire contre mauvaise fortune bon cœur en souhaitant que l'enterrement de Radiohead (et de notre jeunesse avec) donne naissance à cinq carrières prolifiques de qualité.

partager
1 Fan

Déposez un commentaire !

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.
Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (50.19.206.49) pour vous identifier.     

Aucun commentaire pour l'article:
RADIOHEAD - the King of Limbs


fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à blinkinglights

Vous devez être connecté pour ajouter blinkinglights à vos amis

 
Créer un blog